Accueil du site > Tests > Going Under - Test sur PC

Going Under - Test sur PC

lundi 23 novembre 2020, par Webmaster

Going under, premier jeu en date du studio indépendant Aggro Crab et qui nous plonge dans un univers à la fois déjanté et satyrique. En effet, vous y incarnerez ainsi une jeune stagiaire pleine de rêves et d’idéologies vis à vis de son nouveau travail, mais qui déchantera très vite en comprenant que tout n’est pas si rose dans la vie, surtout pas en sachant que des ruines de start-up échouées se trouvent juste en dessous de ses nouveaux locaux.

Ainsi, c’est un savant mélange d’humour et de message moderne que nous propose ce jeu qui se passe au beau milieu d’une start-up “nation”, c’est à dire une agglomération telle d’entreprises qu’elles en sont devenues une ville à elles seules.

La première chose qui saute aux yeux vis à vis du gameplay est sa terrible ressemblance avec “The Binding Of Isaac”, ce qui pour les puristes du genre n’en sera qu’un point positif de plus. Mais très loin d’un copier/coller, Going Under prend toute sa personnalité, ou du moins celle de ses développeurs sur plusieurs points, le premier étant cet univers coloré qui apporte à lui seule une des plus grosses innovation : Tout ce que vous pouvez trouver est une arme. Pots de fleurs, piquet en bois, raquette de ping-pong, … . Tant que vous pouvez vous en servir pour frapper, c’est un outil valable pour traverser les donjons.

Comment ça vous n’avez jamais rêvé de tuer du gobelin à l’aide d’agrafes tirées directement depuis l’agrafeuse ? C’est pourtant un très bon exemple du second point qui m’a le plus amusé, et qui n’est autre que l’humour plus que présent. Vous en serez presque pris d’envie spontanée de reconnaître les différents jeux de mots, que ce soit dans les noms des donjons ou des applications disponibles, et bien d’autres encore. (Mention spéciale à l’intelligence artificielle de la boîte dans laquelle notre stagiaire travaille et qui vous mettra des vents monumentaux jusqu’à ce que notre héroïne ne se rappelle de dire “Ok” pour l’allumer.)

Mêmes les personnages sont relativement intéressants dès lors qu’on s’intéresse un peu au message qu’ils transportent dans leur manière d’être. Allant de la secrétaire au bout du rouleau qui fait tout pour plaire à son boss même si elle doit en souffrir ou au patron de la boîte qui fait très habillement semblant de savoir ce qu’il fait au détriment de ses employés qui doivent bosser plus que nécessaire à cause de lui.

Il existe cependant un ou deux points négatifs à souligner, et qui bien que n’impactant pas spécialement l’expérience de jeu, peuvent se révéler de temps à autre assez ennuyants. Le premier étant la caméra, qui aura de temps en temps bien du mal à suivre notre héroïne au travers des pièces qu’elle traverse, sans aucun doute causé par la 3D qui cachera parfois votre personnage ainsi que des monstres derrière des décors.

Pour ce qui est du reste, et sans vraiment rentrer dans des détails sans réelle importance, c’est avant tout l’essence même du jeu qui peut en rebuter certains, car bien que le jeu ne propose un moyen de réellement sentir qu’on “progresse”, il n’est au final que très peu présent, et assez lent à se mettre en place qui plus est. Ainsi, il vous faudra mourir encore et encore jusqu’à ce que finalement, au travers des objets que vous trouvez ou des améliorations achetables, vous n’arriviez enfin au boss du premier donjon.

En conclusion, Going Under est un bon roguelike dans le style “die and retry” qui prend, du moins c’est l’impression qu’il en donne, toute son inspiration dans des classiques du genre comme “The Binding Of Isaac”, bien qu’il ait pour sa part fait le choix d’évoluer dans un univers assez joyeux et loufoque. Je le conseille ainsi à tous les amoureux du genre qui n’ont pas peur de passer plusieurs heures à s’aventurer encore et encore dans les sous-sols infestés de monstres avant d’enfin en voir le premier boss.

Répondre à cet article


Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0