Accueil du site > Tests > Craftlands Workshoppe - Test sur PC - Version Alpha

Craftlands Workshoppe - Test sur PC - Version Alpha

lundi 9 novembre 2020, par Webmaster

Avant toute chose, le test de ce jeu a été effectué durant sa version Alpha, ne seront donc pas tenu en compte les différents bugs ou contenus manquants rencontrés durant mes heures de jeu. (Même si en règle générale, aucun n’impacte réellement l’expérience de jeu, dans ceux que j’ai pu avoir du moins.)

Craftlands Workshoppe est un jeu indépendant qui ne provient tout droit de l’esprit de son développeur, Arvydas Žemaitis. Et qui, tout comme son nom l’indique, se base avant tout sur une mécanique de récolte de ressources pour ensuite les transformer en bien d’autres choses qu’il ne vous saura tarder de vendre.

En effet, devenez à votre bon vouloir, forgeron, alchimiste, cuisinier, charpentier,... . Si votre magasin s’appelle Allecraft, ce n’est pas pour rien ! Et même si au début de votre aventure vous serez limités à un seul secteur d’activité, les choses changeront rapidement dès lors que vous aurez effectué vos premières ventes.

Parlant de ventes d’ailleurs, il vous faudra savoir gérer votre énergie convenablement entre la récolte, l’artisanat et la vente de manière à rentabiliser au maximum chacune de vos journées ! Car en effet, chaque seconde qui passe compte plus que la précédente, et pas question de mettre le jeu en pause. Le temps n’attends pas. Et même durant votre gestion d’inventaire ou l’ouverture et la fermeture de votre échoppe depuis le menu, celui-ci continuera de défiler malgré vous.

Une certaine frustration pourra se faire ressentir sur ce point. Car plus qu’une difficulté supplémentaire, c’est aussi une certaine habitude à prendre que de revenir au menu principal du jeu dès lors que vous devez vous éloigner de votre clavier plus de quelques secondes, d’autant plus lorsque vous commencerez à avoir des employés.

Car oui, bien qu’à vos débuts vous soyez seuls. Très vite, vous pourrez choisir vos employés et les former vers un secteur de plus en plus précis, histoire d’en faire les meilleurs du monde (et aussi les plus chers).

Cette mécanique de jeu est un de ses gros points forts, qui transforme Craftlands Workshoppe d’un simple jeu de simulation à un réel jeu de gestion pur et dur. Faites très bien attention d’ailleurs, car mal gérer vos ouvriers peut très vite vous mener à la ruine (bien que vous deviez gérer vous-même le budget qui leur est alloué).

Plus le temps passera et plus vous vous éloignerez de cette impression de simulation pour vraiment vous investir dans le jeu de gestion par le biais de l’automatisation de bien des choses. Ce qui est en soi une des autres mécaniques du jeu qui lui apporte un gros plus ; Ce sentiment d’évolution.

Il vous sera en effet possible d’améliorer votre magasin comme son sous-sol afin de vendre plus, d’accueillir plus d’employés, de stocker bien plus de choses,etc… . L’argent ne reste pas longtemps dans votre poche, car il y a bien des choses à acheter, voire un peu trop même.

Et c’est là que se situe l’un des déjà peu présents points négatifs ; l’abondance de choses à acheter pour avancer, certaines parfois étrangement importantes pour n’importe quelle personne vivant sur l’île où vous êtes… Mais que personne ne semble pouvoir utiliser tant que vous seul n’en avez pas payer les frais.

Le jeu en lui-même possède une espèce de “fil rouge” qu’il vous faudra suivre pour marcher sur les pas de votre prédécesseur, prédécesseur qui laissa le magasin que vous gérez à l’abandon pendant une période assez longue visiblement, puisque dès que vous arriver, tout y est laissé en désordre, brisé et sale. Même les permis du bâtiment lui ont été retirés, et c’est là qu’est tout le problème. Il existe dans ce monde, des permis pour littéralement tout et n’importe quoi, allant de la simple gestion d’un jardin à la permission d’employer d’autres personnes… ainsi qu’à la présence pure et simple d’un pont reliant une partie de l’île à l’autre.

Vous aurez ainsi la frustration de croiser durant vos premières heures de jeu tout un tas d’options à votre disposition, où dès que vous tenterez de payer pour les débloquer, vous afficheront un bien trop présent “vous ne disposez pas du permis nécessaire" , encore et encore.

En conclusion, Craftlands Workshoppe est un très bon jeu de gestion dès lors qu’on s’intéresse un peu à la fabrication d’objets en tout genre ainsi qu’à la récolte de ressources et l’automatisation de ses industries. Ses seuls points négatifs étant la besoin de rester devant votre écran en permanence tant qu’il est lancé puisqu’il ne dispose d’aucune pause, ainsi l’omniprésence de permis en tout genre, parfois très clairement inutiles, pour certaines parties plus ou moins importantes du jeu.

Répondre à cet article


Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0