Accueil du site > Tests > Ecotone - Test sur PC

Ecotone - Test sur PC

jeudi 12 mai 2016, par Gemeni

Apprendre tout en s’amusant n’est pas interdit. Ne boudons pas notre plaisir et profitons de l’occasion qui nous est offerte pour nous replonger dans nos anciens cours d’environnement, d’écologie et de biodiversité.

La théorie

L’écotone

Définition Larousse : nom masculin, zone de transition et de contact entre deux écosystèmes voisins, telle que la lisière d’une forêt, une roselière, etc. Les écotones ont une faune et une flore plus riches que chacun des deux écosystèmes qu’ils séparent, et ils repeuplent parfois ceux-ci.

Source Wikipedia : l’écotone est la zone de transition écologique entre deux écosystèmes. Par exemple, le passage de la savane à la forêt, ou le passage d’une plaine alluviale à une zone non inondable. La végétation joue un rôle important dans la caractérisation d’un écotone.

Vulgarisation www.all-ordi.com : trait d’union entre deux milieux naturels dont la faune et la flore se mélange progressivement et où tout un tas de bestioles rampantes, grouillantes, volantes, issues ou non des deux milieux principaux, trouve refuge.

La pratique

C’est dans cet univers que "Sundae Factory", petit studio montpelliérain, nous immerge en choisissant de nous le faire parcourir à l’échelle des têtards, araignées et autres lombrics qui le peuplent. Dans ce microcosme, observable au travers d’une loupe, vous ferez connaissance avec un adorable compagnon qui se devra d’affronter les pires tourments pour retrouver le chemin de la sortie.

Tantôt au creux d’une galerie souterraine, tantôt en milieu aquatique, "Ecotone" est un jeu de plateformes qui nous invite dans un monde foisonnant de vie et habité d’étranges créatures. Certaines tenteront de vous barrer la route, d’autres, au contraire, vous serviront pour franchir les obstacles, les pièges et autres casse-tête érigés à votre attention tandis que des centaines d’yeux braqués sur vous suivront votre périple.

Le titre compte trois mondes différents, chacun d’eux comportant quinze niveaux. Ces derniers sont courts et il vous faudra y collecter de petites "boules lumineuses" (orbs), qui seront au nombre de deux ou trois, afin d’accéder à l’étape suivante. Indication supplémentaire, n’oubliez pas de récupérer également le masque à l’effigie de votre compagnon et ce dans chaque niveau. Une fois les trois mondes terminés et tous les masques en poche, quelques-uns étant bien cachés, vous débloquerez une dernière partie bonus (épilogue) qu’il serait dommage de manquer.

Les décors sont simples mais réussis, et l’on ne se lasse pas d’observer toutes ces petites ailes, ces embryons ou encore ces multitudes d’ossements pris dans les couches sédimentaires où sont percés les tunnels que l’on parcourt.

L’ambiance se veut relaxante et propice à passer un bon moment avec un fond sonore nous gratifiant du bruit des insectes présents, qu’ils soient rampants, nageants ou volants, et de musiques plus ou moins rapides mais finement choisies et adaptées au niveau à traverser. A ce titre, on se laisse d’ailleurs porter par un morceau de Beethoven, Moonlight Sonata si je ne m’abuse, qui nous permet de conserver tout notre calme pour passer l’environnement qu’il sonorise. Sans pour autant voir monter l’énervement, même lorsque la difficulté augmente, le jeu est axé sur l’adresse, la rapidité, la réflexion voire le doigté que ce soit au clavier ou à la manette, cette dernière n’étant d’ailleurs pas indispensable car pas toujours plus à l’aise en divers lieux.

Si, avec "Ecotone", le studio "Sundae Factory" ne révolutionne pas le genre, il en utilise toutefois avec brio nombre de ficelles, et si l’on ne peut le classer parmi les meilleurs jeux de plateformes du moment, son originalité ainsi que sa diversité le hisse néanmoins aux côtés des bons titres de la catégorie.

Seul petit regret, la durée de vie qui voit l’aventure se terminer un peu trop rapidement. N’étant pas très importante elle reste toutefois dans la moyenne et est largement compensée par un prix contenu, une mise en scène joliment réalisée et un attachement certain envers le minuscule petit être dont nous n’avons toujours pu identifier l’espèce.

Absolument tout public, il ravira petits et grands qui y verront un jeu sobre, mignon et amusant sans pour autant qu’il soit rendu facile. Nous espérons entendre à nouveau reparler de ce jeune studio français, dont les développeurs, nous le souhaitons, n’en resteront pas à une seule réalisation...

Note : 14/20

Répondre à cet article


Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0