Accueil du site > Site > This Land Is My Land - Test sur PC Steam

This Land Is My Land - Test sur PC Steam

samedi 23 octobre 2021, par Webmaster

Retrouvez notre test de 3 heures sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=_iMA6MoBjc4&list=PLU2achJcqDnXY2wcuVPRs4MIjZVOnSxk3

Dans "This Land Is My Land", vous combattez les colons et revendiquez votre territoire ancestral en tant que chef d’une tribu amérindienne dans ce bac à sable de simulation et de stratégie situé à la frontière de l’ouest américain.

"This Land Is My Land" est un titre qui regorge d’idées intéressantes mais qui n’ont été assez travaillées, ni poussées assez loin. Malgré plus d’un an en early access, on a toujours l’impression que le jeu n’est pas encore fini. Pourtant malgré sa finition discutable, ce jeu à quelque chose de grandiose à proposer une aventure à l’état brut.

"This Land Is My Land" vous fait porter les plumes d’un chef amérindien qui en a marre de l’homme blanc et de son obsession de prendre tout ce qu’il désire sans égard pour les autres. Il existe de nombreux systèmes en jeu que vous utiliserez pour obtenir des avantages contre les ressources supérieures des colons, y compris l’action violente, la gestion de la tribu, la progression basée sur les compétences, l’acquisition de ressources et l’artisanat, entre autres. Chacune de ces mécaniques a déjà une certaine profondeur et la combinaison peut faire de ce jeu une expérience assez unique.

La nature de bac à sable du jeu vous permet de décider comment utiliser votre temps et quelles tâches prioriser, vous êtes totalement libre. En tant que joueur, vous êtes le membre le plus efficace de la tribu et pouvez généralement gérer les grandes tâches de manière suffisamment adéquate, mais cela ne signifie pas que les guerriers de votre tribu sont uniquement destinés à la décoration. Au fur et à mesure que vous augmentez les effectifs de votre tribu et établissez des camps supplémentaires, vous obtenez de plus en plus d’alliés pour lutter contre les Américains, rassembler des ressources et fabriquer de nouveaux équipements et fournitures. Il convient de noter que la collecte de ressources est un processus qui prend du temps et que l’IA le fasse pour vous est un must, à moins que vous ne soyez quelqu’un qui aime cueillir et chasser pendant des heures. L’équipement est varié et abondant, ajoutant à l’expérience avec une variété d’armes à feu, d’arcs, de pièges pour garder les choses passionnantes avec le style de jeu que vous choisissez.

Votre chef gagne des points de compétence, à la fois grâce à des réalisations dans le monde et via la mécanique sociale (dont nous en parlerons plus tard). Ceux-ci peuvent être utilisés pour des avantages achetés qui améliorent votre personnage (par exemple, une consommation d’endurance réduite lors du sprint) ou votre tribu (la capacité de rassembler des ressources qui ne le pouvaient pas auparavant), et ils sont extrêmement importants pour suivre la progression de votre ennemi. Ils sont classés en compétences de guerrier, d’éclaireur, de chef et de chasseur, bien que vous puissiez choisir sans restrictions car ce ne sont pas des arbres de compétences, mais des collections. Je me suis retrouvé à mélanger et à assortir plusieurs d’entre eux car ils sont utiles quelle que soit la construction que vous recherchez, bien que certains soient destinés à des styles de jeu spécifiques et puissent dépendre du type de chef que vous avez décidé d’être. Interrogez-vous vos ennemis pour obtenir des informations avant de les effrayer pour les faire fuir de votre territoire pour toujours ou éliminez-vous tout ce qui bouge tout simplement ?

Je me suis retrouvé à rencontrer un certain nombre de défauts avec "This Land Is My Land" qui ont fait de ma jouissance du titre une lutte difficile, même si un seul d’entre eux était en fait un concept intentionnel. Cette question en suspend est le système social. Vous le remarquerez immédiatement en entrant dans le jeu en tant que boîte de discussion qui vous connecte avec les autres joueurs, ce qui est à la fois une bénédiction et une malédiction. Sans aucun doute, ce chat est l’outil d’apprentissage le plus efficace sous la forme de joueurs expérimentés, et il est clair en ne le lisant que quelques instants que beaucoup en profitent en raison d’un manque d’explication raisonnable dans le jeu lui-même. Plus important encore, c’est là que vous apprendrez les solutions de contournement pour de nombreux problèmes que le titre a toujours avec lesquels vous pouvez lutter sans même savoir le contraire. J’essaierais toujours de résoudre divers bugs s’il n’y avait pas eu la communauté respectable et amicale qui s’est formée. Cela dit, il existe une option pour désactiver complètement le système social pour une expérience moins MMO, mais vous perdrez les points de compétence qui vous sont récompensés et ralentirez votre progression. Je ne sais pas exactement pourquoi il existe dans un bac à sable pour un seul joueur, mais en même temps, je suis content qu’il soit là ou apprendre le jeu aurait été une corvée.

Au lieu de ce système social, on aurait préféré plus de profondeur sur la culture amérindienne et un peu plus de vie dans les villages, pour se battre pour quelque chose de plus réel que la faune et la flore.

Les commandes sont également assez maladroites, mais rien à quoi vous ne pouvez pas vous habituer avec un peu de temps. Cependant, il sera important de les maîtriser le plus rapidement possible car les lois de la physique y sont étrangers, un sanglier pour renverser un cheval comme une feuille morte.

La sensation de bac à sable en monde ouvert frappe dès le départ avec votre premier choix. Bien que le système social en soit un système difficile à apprécier, le facteur le plus important qui a eu un impact négatif sur mon expérience est son optimisation. Je n’ai pas encore trouvé de jeu auquel mon PC n’a pas encore pu jouer avec des paramètres ultra et bien avec "This Land Is My Land" il faut une machine de compétition pour le faire. Des temps de chargement assez longs, des textures qui apparaissent bien trop tardivement. Alors que les graphismes sont agréables, il est tellement dommage de voir l’ambiance du jeu gâchée par des problèmes de performance.

Les graphismes de "This Land Is My Land" sont impressionnants pour un titre indépendant, ou du moins ils le seraient pour ceux qui peuvent les expérimenter au maximum. Le monde a l’air sympa, même s’il est un peu répétitif, bien que cela soit quelque peu compréhensible compte tenu du thème. Quelques biomes supplémentaires seraient bien, tout comme des points de repère qui différencient vraiment une partie du territoire de l’autre ; le monde, en général, a tendance à se ressembler partout.

La qualité sonore est correcte et les sons de l’environnement se jouent apparemment au hasard ; parfois ils jouent quand ils ne devraient pas, et parfois ils ne le font pas quand ils devraient. La musique est très discrète, un peu trop. Cela peut être destiné à faire partie de la sensation de simulation, mais cela se démarque certainement lorsque même l’écran titre en manque.

Bilan :

Malgré tous ces défauts techniques, on prend plaisir à admirer les paysages et s’y prendre en selfie. De plus l’originalité du sujet et du gameplay, fait que ce jeu à quelque chose d’unique à proposer. Même si il semblera cassé ou tordu pour certains joueurs, il propose du neuf, il a besoin d’être défendu, car il rend à sa façon un hommage aux amérindiens dont l’histoire doit être racontée pas tous les moyens possibles.

Note : 14/20

Retrouvez toutes nos vidéos sur Youtube :

Répondre à cet article


Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0