Accueil du site > Tests > Typoman : revised - Test sur PC

Typoman : revised - Test sur PC

vendredi 2 septembre 2016, par Gemeni

Les mots nous entourent, ils sont la base de notre langage et nous permettent de communiquer, de formuler une demande, donner une réponse ou encore exprimer une idée. Les mots décrivent et nomment les personnes, les lieux, les objets, les animaux et à chaque chose est associé un mot. Un mot peut être doux, tendre, gentil ou bien dur, violent ou haineux. Avant d’employer un mot il est important d’en connaître le sens. Un mot peut être utilisé dans plusieurs situations mais son sens y sera peut-être différent. Les mots que sont les verbes permettent de définir les actions, les sensations, les pensées. Enfin il y a des mots courts et d’autres au contraire très longs, mais la force d’un mot n’est pas proportionnelle au nombre de caractères qui le composent.

Vous voici à présent armés pour vous mesurer à Typoman : Revised, "jeu d’orthographe" déjà sorti en novembre 2015 sur Wii U, la console de salon du japonais Nintendo, et qui fait ici le voyage sur nos chers ordinateurs. Brainseed Factory, l’éditeur et développeur du titre, a choisi une idée pour le moins originale pour contraindre le joueur à mettre en marche sa matière grise. Une idée, certes simple, mais qui a déjà fait ses preuves : les mots en guise de puzzle ! Si par certains aspects l’on peut trouver une forme de ressemblance avec le Scrabble, le très célèbre jeu de société dont la règle se résume à trouver des mots parmi sept lettres tirées au hasard, Typoman n’en reste pas moins un jeu de plates-formes en 2D orienté réflexion/puzzles où justement choisir le terme approprié vous permettra d’avancer. Pour ne rien vous cacher, au risque de nous attirer les railleries des fous de la gâchette, dans la mesure où nous ne l’avions pas testé sur la machine de Nintendo, nous attendions Typoman : revised avec beaucoup d’impatience sur nos PC. Très prometteur de part son originalité et ses possibilités de mettre notre savoir à l’épreuve, tout comme notre faculté à mettre nos pensées par écrit, il nous tardait de nous y confronter. Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous utilisons une quantité de mots non négligeable ici même et de manière régulière pour vous tenir informer de l’actualité des jeux vidéos et vous donner notre avis sur ceux qui nous paraissent intéressants. Alors lorsque la possibilité d’utiliser notre vocabulaire pour nous divertir nous a été offerte, il nous a semblé incontournable de tremper notre plume dans un encrier bien plein pour vous faire un retour de notre expérience.

Assez sombre et noir, à l’image d’un Limbo, Typoman nous gratifie d’une bande-son prenante qui amplifie le "côté obscur" de l’aventure. Vous pouvez par ailleurs vous procurer les titres originaux qui composent le fond sonore, ce qui peut s’avérer être une acquisition intéressante, l’ambiance de ces morceaux étant clairement voulue inquiétante. Cette sélection musicale ne manquera donc pas "d’égayer" vos soirées entre amis. Dans un univers apocalyptique faisant la part belle aux verbes, aux polices de caractères, où la moindre majuscule peut se révéler être un être féroce, le héro, constitué lui-même de lettres, devra se battre avec sa seule arme : les mots. Tantôt comme clé d’un mécanisme, tantôt comme moyen de défense, ils lui viendront physiquement en aide pour franchir les difficultés concoctées par les concepteurs du jeu. Les décors sont assez surprenants et attirent le regard, et inutile de faire couler beaucoup d’encre pour mettre en évidence le travail graphique réalisé par les développeurs ainsi que l’imagination à laquelle ils ont du faire grandement appel. Avec beaucoup d’inspiration, ils ont créé de toute pièce un monde dans lequel les créatures vivantes ne sont que consonnes et voyelles, un monde imaginaire où tout est "écrit"...

A la manette ou au clavier, la jouabilité est identique grâce à la simplicité des commandes et conviendra, de fait, à tous les utilisateurs. Il est même surprenant de constater que les touches se prêtent très bien au jeu et gagnent même notre préférence sur le gamepad. Enfin c’est une affaire de goût mais quoi de plus normal dans pareille aventure que de laisser les lettres prendre le pas sur les joysticks. Si la prise en main est très facile, la durée de vie et les difficultés seront inversement proportionnelles à vos connaissances de la langue de Shakespeare.

Of course ! Le jeu est entièrement et uniquement en anglais ! Ce qui sera vu par certains d’entre nous comme une bonne occasion de réviser cette langue vivante étrangère, cela deviendra en revanche une véritable corvée pour d’autres. Typoman ne vous demandera pas de connaître sur le bout des doigts votre liste de verbes irréguliers, non, mais en revanche un minimum de connaissances en anglais est requis sans quoi le jeu posera de grandes difficultés et sa durée de vie deviendra interminable. Quelques notions suffisent, et vous vivrez l’aventure en une dizaine d’heure, ce qui est raisonnable pour ce type de jeu. Les anglophones, par contre, auront plus de facilité à liquider les "casse-tête" qui jonchent le parcours du petit héro lettré et diminueront immanquablement et significativement les heures nécessaires pour atteindre la fin du titre. Et c’est bien cela qui alimente les débats au cœur de notre rédaction. Faut-il juger le titre en tenant compte des capacités de chacun ou en fonction uniquement de notre propre expérience avec nos propres connaissances ? Sachant que nous ne pouvons connaître le niveau en anglais de toutes les personnes parcourant ces lignes, nous allons vous donner quelques pistes vous permettant de situer vous-mêmes le jeu par rapport à votre savoir personnel.

Le studio allemand Brainseed Factory a fait du bon travail et Typoman constituera un agréable jeu de plates-formes permettant de "parfaire" vos connaissances linguistiques tout en vivant une aventure digne de ce nom. Toutefois, même avec un niveau assez "modeste" en anglais, le jeu ne comprend pas de "puzzles" vraiment ardus et c’est un peu dommage. Nous pouvions nous attendre à beaucoup plus difficile. Les développeurs de Brainseed Factory ont choisi de conserver un titre jouable par le plus grand nombre mais sans toutefois faire l’impasse sur une conception de qualité. Notre soif de connaissances et la "promesse" de voir nos incalculables heures d’entraînement au Boggle (version anglaise s’il vous plait) récompensées, font que l’on avait certainement mis la barre un peu haut pour ce jeu. Ce dernier est un divertissement à la durée de vie "dans la moyenne" qui permet d’utiliser voire de faire progresser (un peu) nos capacités linguistiques anglaises dans un cadre réussit. Les anglophones le termineront sans doute en quelques heures mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne prendront pas de plaisir, justement, à mettre à profit leur supériorité dans cette langue. Si nous aurions souhaité un peu plus de complexité et de liberté pour modifier les décors à l’aide de notre vocabulaire, il n’en reste pas moins qu’avec Typoman : revised il y a quelques "words" que pour le coup vous n’êtes plus prêts d’oublier...

Note 15/20 : "aurez-vous le dernier mot ?"

Répondre à cet article


Nintendo Switch - Sony Playstation 4 et PS Vita - Microsoft Xbox One - Jeux Vidéo PC - Jeux Vidéo Smartphone - Jeux Vidéo - Forum Cel - Cinéma, DVD et Blu-Ray - Mangas et Animation - Webou.com - Buffy, Angel, Firefly & Dollhouse

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0